Ce forum regroupe l'ensemble des discussions du Clan des Fils de la Liberté - Fallen Earth.
 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

A lire avant de Poster!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les fils de la liberté Index du Forum -> les fils de la liberté -> Candidature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Colonel Kilmister
Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2010
Messages: 59
Localisation: Calais

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 13:57 (2010)    Sujet du message: A lire avant de Poster! Répondre en citant

Prénom:

Nom:

Grade: Le grade se décidera au sein du clan, cependant le grade demandé ici est celui obtenue lors de votre service précédant (corps d'armée, division, pays etc...)

Compétence: L'orientation de votre personnage IG le choix de ses skills.

Caractère: Votre personnage doit avoir un réel caractère qui se ressent dans l'interprétation IG.

Histoire: L'histoire est important et doit coller au BG de Fallen Earth, elle peut aussi être délirante, lachez vous.

Pourquoi rejoindre les Fils de la liberté?

Votre place au sein des Fils de la liberté:

Signature: Une phrase pensée qui caractérise le personnage, du style: "Yes sir!", "Qui s'y frotte s'y pique".

N'oubliez pas la mention suivante: "nom du personnage" déclare avoir plus de 18 ans et s'engage auprès de l'ordre des fils de la liberté".
_________________
Ce soir nous dinons en enfer!!!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 27 Jan - 13:57 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Malko Irrons
Major

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2010
Messages: 67

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 04:59 (2010)    Sujet du message: A lire avant de Poster! Répondre en citant

Prénom: Malko
Nom: Irrons
Grade: néant

Compétence: arme de poing, couteau, esquive. quelques notions de craft nottament dans la fabrication de munitions légères d'armes de poing et de couteaux. 

Caractère: prône la justice expeditive, sait être de bonne compagnie avec les personnes "respectables"

Histoire: L'homme venait de chevaucher toute la nuit pourtant il n'était pas fatigué. Avec le temps il avait appris comment récupérer de jour comme de nuit ; Les lits bien chauds et les baignoires fumantes ç'était bon pour les putes et les nantis, par pour un type comme lui. Son cheval en revanche, commençait a montrer les signes d'épuisement caractéristiques. "ça va aller mon vieux, encore un dernier effort" murmura l'homme en flattant l'encolure poisseuse de sueur. A travers ses lunettes rayées par le sable il apperçut un panneau rongé par la rouille ou l'on pouvait a peine lire le nom : Mumford. "tu vois qu'est ce que je te disais ?" le cheval sembla comprendre et renacla fortement forçant l'homme a tirer sur les rênnes pour le calmer et le faire passer au petit trôt.
A quelques mètres les premières lumières commençaient a illuminer le ciel poussiéreux. Mumford, encore un patelain a pacifier pensa l'homme alors qu'il arrivait a destination. 


- Du fourrage pour mon cheval et un abreuvoir avec de l'eau propre. Vérifiez également ses fers avec cette putain de route remplie de pièces de ferraille c'est un miracle s'il n'a rien ! maugréa l'homme devant un palefrenier pantois.
- de l'eau propre ? vous voulez rire ! On en a pas vu depuis des lustres et même si j'en avais j'en donnerais pas a un cannasson !
L'homme pris le palefrenier par le col d'une poigne de fer
- écoutes moi bien trouduc c'est mon cheval alors tu vas le bichonner comme si ta vie en dépendait, clair ?
- euh... oui m'sieur !
- voila qui est mieux... la voix de l'homme s'était radoucie.
- Dis moi y'a un endroit ou crécher cette nuit ?
- d'habitude oui mais...
- oui mais quoi ?
- ben c'est que y'a des types qui sont arrivés en motos et qui squattent le secteur. C'est pas des tendres croyez moi. ils ont battu a mort un vieil homme parce qu'il avait osé regardé de travers leur chef.
- et c'est qui ce chef ? 
- je connais son surnom la Feuille parce qu'il n'a qu'une oreille.
- Ca ça peut s'arranger... répondit l'étranger avec un sourire énigmatique
La Feuille si ça c'était pas du bol ! il faisait partie des des pourritures a remettre dans le droit chemin, de préférence celui qui menait direct au cimetière. La prime était bonne pour lui et ses compagnons ; En général les Franklin's riders payaient bien. Evidemment son père ou tout du moins ce qui lui avait servi de père aurait été contre ce qui allait se passer. "si tu veux veut faire triompher la justice il faudra passer par celle des hommes". Seulement son paternel était mort pour avoir voulu ramener une ordure a cette fameuse justice... et puis de toute façon ça changeait quoi de mettre une balle dans la tête d'un salopard ou de l'envoyer a l'échafaud après un procès le résultat restait le même... 
L'homme épousseta d'un geste bref son long manteau de cuir et se dirigea d'un pas assuré vers la ville a quelques centaines de mètres la. Les lumières crues des reverbères faisaient danser des ombres inquiétantes et le silence de mort qui régnait faisait penser a une ville fantome. Les quelques maisons qui avaient encore des volets étaient soigneusement calfeutrées. De ci et de là on distinguait des veilleuses a travers des fenêtres brisées ou disparues depuis fort longtemps.
L'homme souleva légèrement le stetson qui ne le quittait jamais sauf quand il fallait saluer ou honnorer une "dame". Il n'avait nul besoin de vérifier son arme mais ça faisait partie de son rituel ; il aimait entendre le roulement parfaitement huilé du barillet et du claquement sec qui s'en suivait. encore quelques pas et il entendit un fond de musique et des rires gras. Il sortit une étoile a cinq branches que son paternel lui avait légué comme héritage et l'accrocha a son cache poussière marron. il avait beau la frotter elle restait noire et terne comme un souvenir vague. à chaque pas qu'il faisait l'homme pouvait sentir les vibrations devenir de plus en plus intenses ; pas de doute la bande était sous terre comme les rats. Sauf que les rats avaient leur utilité ça se bouffait ; ceux qui étaient dessous n'était qu'un tas de dechets dont il fallait se débarrasser.
La musique atteint enfin son paroxysme. Devant lui se trouvait une entrée de tunnel pas plus grande qu'une bouche d'égout "au moins ils ne risquent pas de s'enfuir dans ce trou" pensa l'homme. Il soupesa sa grenade bourée d'acide puis se ravisa : il pouvait y avoir des innocents la dedans même si les hurlements bestiaux semblaient lui prouver le contraire. Une dernière inspiration et il descendit lentement l'échelle qui semblait l'enmener directement en enfer...
La pièce était relativement grande, les murs étaient couverts de salpêtre et de graffitis du gang. Sur l'un d'eux se trouvait une affiche promettant une forte récompense pour la capture ou l'élimination de la "Feuille", un couteau planté jusqu'a la garde tenait le bout de papier jauni. L'homme se dirigea vers le juke box d'ou déguelait la musique tonitruante sans s'inquiéter des huits paires d'yeux qui semblaient suivre chacun de ses mouvements. "quatre sur des tabourets deux au fond avec leurs pétasses sur les genoux et un barman qui fait dans son froc mais aucun signe de la Feuille... jettes un coup d'oeil rapide et discret vers les toilettes, merde rien. une chance qu'ils se soient bourrés et camés a souhait parce qu'avec l'artillerie qu'ils trimballent j'aurais fini en passoire..."
- Eh tu fais quoi cow boy de mes deux ?
- Je change l'ambiance, pourquoi ça dérange ? la country y'a que ça de vrai les gars. Ajoutant le geste a la parole l'homme mis un jeton dans la fente de l'appareil.
- Eh je crois que ce mec se fout de nous ! dégages, toi que je montres ce qu'on pense de sa musique de péquenaud. Le voyou poussa brutalement sa compagne prit le fusil a canon scié et tira en plein dans le juke-box, la voix de Joe Cokrane s'éteignant dans un dernier crépitement.
- Tss Tss c'est con maintenant il est cassé fit remarquer l'homme qui se dirigeait nonchalament vers l'affiche. "continue de les exciter, tu tiens le bon bout ils sont presque a point"
- C'est qui ce charmant jeune homme ? un de vos amis sans doute ?
- Tu commences a nous les briser menu tu sais ça ? les filles commencèrent a encourager leurs mecs : le bal était lancé...
- tu sais que t'as une sacrée paire de cojones pour venir ici ? a moins que tu sois complètement con... malgré ton chapeau le soleil a finit par t'avoir. S'ensuivit alors un rire général.
- Barman un steack et ce que tu as comme alcool. Le barman, blanc comme un linge commença a s'affairer. L'inconnu reprit.
- J'ai posé une question a moins que tu ne sois dur de la feuille...
- le membre le plus proche se leva d'un coup brandissant son tabouret et fut acceuilli par une balle de magnum qui le transperça de part en part... un trou fumant apparut a travers la poche du pardessus.
- Flinguez moi ce fils de pute ! les armes automatiques se braquèrent et deversèrent une pluie de mort a travers la salle. L'homme sauta par dessus le comptoir et mit a terre le barman. Les balles pleuvaient éclatant les bouteilles d'alcool et commençaient a entamer le comptoir. L'homme dégoupilla la grenade et la lança en direction des tirs. l'explosion n'était pas très puissante mais aux cris de douleur l'acide devait avoir fait l'effet escompté. Il était plus que temps d'en finir. Les cinq balles du GA-15 remplirent leur office de mort ; les poumons perforés se remplissaient de sang tandis que la de la matière cérébrale allait se coller sur le mur taggé. L'étranger remplaça une nouvelle série de balles mais pas assez vite ; il sentit une brulure vive traverser le bas de son jean : une balle venait de traverser la chair de son mollet du sang se répandait sur le sol, son sang. six nouvelles balles furent tirées a l'aveuglette mais rien n'indiquait que cette fois il avait fait mouche ; les chargeurs continuaient a lâcher des essaims de mort...
Son salut vint du barman qui pointa du doigt un vieux fusil de chasse a deux coups. l'homme tenta le tout pour le tout. Dans un ultime espoir il se dirigea a l'opposé d'ou venaient les tirs meurtriers puis se pencha juste le temps de voir qu'il restait un type coiffé a l'iroquois et une fille au crâne rasé. Les deux cartouches firent mouche la première brisant les genoux de l'iroquois la seconde frappa la gorge de la fille qui tomba a terre, décapitée. L'homme rechargea son fusil et se releva non sans peine en grimaçant et se dirigea vers le type aux jambes brisées.
- Ou se trouve la Feuille ?! hurla t'il
- Dérrière toi cabron ! au même instant un chuintement se fit entendre un carreau d'arbalète vint se ficher dans l'épaule de l'étranger. dans un dernier sursaut d'instinct de survie il se retourna et tira deux coups de chevrotines qui firent exploser la cage thoracique dans un flot de sang. C'était fini  ; enfin presque il fallait arrêter le dernier de ces salauds qui beuglait comme un porc
- Mais t'est qui toi a la fin ?
l'homme laissa tomber le fusil de chasse et demanda au barman de lui rammasser son revolver. De sa main valide il sortit une balle qu'il inséra dans le barillet
- Je m'appelles Malko Irrons. tu as le droit de te fermer ta gueule et tout ce que tu diras... mais franchement qu'est ce qu'on en a foutre de ce que tu pourrais dire ? la sentence est levée. le percuteur du magnum claqua pour la dernière fois. Cette fois c'était vraiment fini...  










Pourquoi rejoindre les Fils de la liberté? Disons que j'ai aimé la sincérité dont tu as fait preuve quand tu as parlé chez les "zonards" j'aime le RP et puis une guilde qui débute est une formidable opportunité de faire quelque chose de sympa Smile   



Votre place au sein des Fils de la liberté: Dur a dire comme tu pourras le lire a travers le BG je pars avec cette mentalité de "justicier" c'est justement tout le challenge de voir ce que ça peut devenir Smile Signature: si tu compte rendre la justice dans ce monde de fou commences par creuser quelques tombes ça fera gagner du temps... Malko Irrons déclare avoir plus de 18 ans et s'engage auprès de l'ordre des fils de la liberté".





Revenir en haut
Colonel Kilmister
Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2010
Messages: 59
Localisation: Calais

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 10:46 (2010)    Sujet du message: A lire avant de Poster! Répondre en citant

Magnifique entrer en matière Soldat!

/hrp: J'adore le BG, tu écris bien, tu as de l'imagination c'est parfait!
Par contre un petit soucis d'ordre technique, pourrait tu déplacer ton post en créant un nouveau topic dans la rebrique candidature avec simplement ton nom en titre? parce que la tu as répondu au post it!

Une fois fait tu peut contacter le capitaine Hunky Dory IG pour discuter un peut.
Ensuite dimanche soir je souhaiterais te faire passer deux petites épreuves IG afin de valider ou pas tout ça.

Ta candidature est prise en compte!
_________________
Ce soir nous dinons en enfer!!!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:51 (2018)    Sujet du message: A lire avant de Poster!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les fils de la liberté Index du Forum -> les fils de la liberté -> Candidature Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.comDesign by SkaidonDesigns | Distributed by Olate